Jericek, nouvelle chef d’orchestre

Posté par Bruno le 6 janvier 2011

L’internationale slovène est le joker du HBC Nîmes.

Elle aime  la France et l’Espagne, deux pays où elle rêvait de jouer.

 

Elle a 26 ans et estime qu’il était temps pour elle de quitter sa patrie, la Slovénie. Joker du HBC Nîmes, pour pallier l’absence de Madalina Simule, opérée en novembre des ligaments croisés du genou, la demi-centre internationale Nina Jericek – 21 sélections – a participé lundi soir, à Pablo-Neruda, à son premier entraînement avec le groupe de Manuela Ilie.

Si elle ne connaissait aucune des Nîmoises, elle a pu échanger dans sa langue avec la Croate Katarina Bralo et la Tchèque Lenka Kysucanova.

Avec le président Olivier Gebelin, qui lui a souhaité « a lot of victories » avec son nouveau club, c’est en anglais qu’elle avait conversé quelques minutes plus tôt, au moment de récupérer son maillot floqué du numéro 99, puisque le 9, qu’elle a toujours porté, était déjà pris par Delphine Carrat.

Nina Jericek, qui n’est pas sûre d’être qualifiée pour la reprise du championnat et le déplacement à Toulon, vendredi soir (10e journée), a signé un contrat de six mois avec option de renouvellement en fin de saison.

Elle évoluait jusque-là au RK Olimpija Ljubljana (Slovénie). Un club qui connaît des difficultés financières et qui, fin 2010, a laissé le choix à ses joueuses de partir si elles trouvaient une meilleure offre.

C’est « sur des forums » que l’entraîneur nîmoise Manuela Ilie a repéré l’information. Nina Jericek, elle venait juste de la découvrir en suivant l’Euro au Danemark, à la mi-décembre. La Slovène avait notamment réussi un 8 sur 10 au tir face à la France.  

« Je n’ai vu que trois matchs d’elle mais elle correspond au profil recherché, explique Ilie.  Avec les blessures de Simule et Herbrecht (entorse du genou, out jusqu’à fin février, NDLR), il était impératif pour nous de recruter sur ce poste de demi-centre. Ponctuellement, on s’en est sorti avec Carrat mais sur la durée, pour avoir des formules compétitives, c’était plus difficile.

Avant sa venue, j’ai beaucoup parlé au téléphone avec Nina, qui doit devenir notre chef d’orchestre. J’ai beaucoup apprécié sa simplicité et son humilité ainsi que son envie de gagner. Sa mentalité ne déparera pas l’état d’esprit du HBC Nîmes. »

Thierry ALBENQUE
talbenque@midilibre.com

(source : www.nimes.maville.com/)

Laisser un commentaire

 

Le Chateleu |
Aérobic Sportive |
coachdav |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Manchester United 08/09
| Les Chevaux
| hbdee