• Accueil
  • > Portrait
  • > Gros plan sur Vladimir Ostarcevic, le demi-centre sélestadien : « Vlado », le chef d’orchestre

Gros plan sur Vladimir Ostarcevic, le demi-centre sélestadien : « Vlado », le chef d’orchestre

Posté par Bruno le 17 décembre 2010

Vladimir Ostarcevic entend ramener Sélestat en D1. (Photo DNA - Franck Delhomme)

Vladimir Ostarcevic entend ramener Sélestat en D1. (Photo DNA - Franck Delhomme) 

En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, Vladimir Ostarcevic a pris en main les rênes du jeu sélestadien. Le demi-centre international croate se plaît en Alsace et attend avec impatience de découvrir la D1 avec les Violets.

 

Autant le dire tout de suite, Vladimir Ostarcevic, 28 ans, est bien plus qu’un joueur de D2. « Comme Obrad (Izevic, le gardien), « Vlado » a le niveau pour évoluer au-dessus. On a orienté le recrutement dans ce sens et on ne s’est pas trompé », indique Jean-Luc Le Gall, l’entraîneur sélestadien.

« De grands joueurs sont passés par Sélestat »

Le CV du demi-centre croate parle pour lui : 24 sélections en équipe nationale, vainqueur de la World Cup en 2005. Son parcours en club est à l’avenant. Le néo-Sélestadien a disputé la Ligue des champions avec Metkovic, passant ensuite par le Medvescak Zagreb.

C’est après en D1 espagnole, à Antequera, que le demi-centre a fait parler son talent. « En raison d’un problème familial, je me suis rapproché de mon pays », explique Vladimir Ostarcevic. C’est donc en Slovénie, à Ribnica, qu’il évoluait ces deux dernières saisons.

Mais comment un joueur de sa trempe a-t-il pu se retrouver en D2 ? « J’étais en fin de contrat à Ribnica et le club avait des problèmes financiers. » L’envie de découvrir la France et les bons conseils de son agent Andrej Golic et de Tomislav Huljina ont fait le reste.

« Je ne vois pas ma venue ici comme un pas en arrière dans ma carrière, sourit le numéro 27 sélestadien. L’objectif est de remonter en D1. Je m’étais renseigné sur le club, qui a une grande histoire au plus haut niveau français. Et de grands joueurs sont passés par Sélestat. »

Jean-Luc Le Gall a sauté sur l’aubaine, lui qui est vite tombé sous le charme du demi-centre. « Il nous manquait un joueur capable de mener le jeu et également d’être dangereux », estime l’entraîneur violet.

Son intégration, sur le terrain comme en dehors, s’est faite rapidement. La présence de son ami et compatriote Tomislav Huljina, qui fut son coéquipier à Metkovic et Zagreb, facilite également son adaptation. « Nous venons de la même ville (Karlovac) et nous avons commencé à jouer ensemble à l’âge de 15 ans. »

Le Croate a vite pris la mesure de la Pro D2. « C’est sûr que la D1 espagnole est plus forte. Mais j’ai été surpris par le niveau de certaines équipes. C’est un bon championnat. » Et son entraîneur se satisfait bien évidemment de ses performances.

« Il a fait de très bons matches, d’autres un peu moins bons, détaille Jean-Luc Le Gall. « Vlado » a connu quelques pépins physiques qui ont fait qu’il manque encore de régularité. » Le public sélestadien n’aurait-il donc pas encore vu le meilleur Ostarcevic ? « Si, contre Aix-en-Provence, il a été excellent (9 buts). C’est un joueur qui va encore plus bonifier l’équipe qu’il ne le fait déjà. »

« Je veux jouer en D1 avec Sélestat »

S’il s’apprête à découvrir le derby alsacien, Vladimir Ostarcevic ne devrait pas être dépaysé par l’ambiance au CSI. « En Croatie, le derby Metkovic – Zagreb est spécial, avec beaucoup d’intensité et de pression. Et en Espagne, quand on affrontait Almeria avec Antequera, c’était aussi des matches avec beaucoup d’émotion. Je connais ce genre de situation. Mais j’ai compris cette semaine à l’entraînement que ce match face à Mulhouse était important. »

Vladimir Ostarcevic espère que ce derby rapprochera un peu plus le club d’une D1 que lui attend de découvrir. « Je me plais ici (son épouse et sa petite fille l’ont rejoint il y a peu). Je veux jouer en D1 avec Sélestat. Et il n’y a aucune raison que cela ne se fasse pas… »

Simon Giovannini

Un grand merci à Tomislav Huljina pour la traduction.

(source : www.dna.fr/)

Une Réponse à “Gros plan sur Vladimir Ostarcevic, le demi-centre sélestadien : « Vlado », le chef d’orchestre”

  1. van broders dit :

    j’ai fait un petit tour sur les dernière nouvelles d’alsace mais j’aime plutôt ton blog. bravo.

Laisser un commentaire

 

Le Chateleu |
Aérobic Sportive |
coachdav |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Manchester United 08/09
| Les Chevaux
| hbdee