Patrick Salles : « On finira entre la 6e et la 9e place »

Posté par Bruno le 23 novembre 2010

Le président pense que son équipe remontera au classement avec le retour des blessés./ Photo DDM, F. Charmeux

Le président pense que son équipe remontera au classement avec le retour des blessés./ Photo DDM, F. Charmeux

Le THB est actuellement en position de relégable.

Patrick Salles, président du Toulouse Handball, reste optimiste. Entretien alors que se profile, dimanche, un match susceptible de relancer son équipe vers le haut.

Malgré sa position de relégable, la situation du Toulouse Handball, qui reçoit Saint-Cyr-sur-Loire dimanche (16 heures), ne semble pas inquiéter outre mesure Patrick Salles, le président du club.

Votre réaction après l’humiliante défaite à Cesson (23-34) lors de la dernière journée ?

On sera la seule équipe à prendre -11 à Cesson. Cela montre que l’on a fait un recrutement judicieux et nécessaire puisque quand les recrues (Andjelkovic et Kabengélé, blessés…) ne sont pas là, on retombe dans nos travers. Il faut être très clair : quand ces joueurs de très haut niveau sont absents, le groupe redevient ce qu’il a été. Il baisse la tête et subit.

N’est-ce pas un constat inquiétant ?

Non. D’un certain côté cela nous « rassure » même car cela prouve que l’on avait bien diagnostiqué les maux dont souffre cette équipe. Au complet, on est peut-être dans les cinq premiers, mais dès qu’il manque un ou deux éléments clés, on souffre.

Aujourd’hui, on a moins de cinq joueurs de très haut niveau qui ont la culture de la « gagne ». La saison prochaine, nous en aurons deux ou trois de plus et on aura un groupe qui sera alors beaucoup plus régulier.

Désormais relégables, vous êtes tout de même loin des ambitions proclamées en début de saison…

En début de saison, quand nous étions au complet, nous avons montré un niveau de jeu rarement vu à Toulouse ces dernières années. Je ne vois pas pourquoi on ne le retrouverait pas quand tout le monde sera là. À la fin de la saison, on sera entre la sixième et la neuvième place.

Une victoire face à Saint-Cyr dimanche est tout de même vivement recommandée.

Je ne suis pas le genre de président à venir gueuler dans les vestiaires. J’essaie de responsabiliser les gens du staff qui ont les clés du domaine sportif. L’ensemble du groupe doit réagir, se battre car c’étaient eux qui étaient sur le terrain à Cesson. Tant mieux s’ils ont eu honte. Ils doivent assumer maintenant car, oui, c’est un match qu’il faut gagner.

L’image véhiculée par ce début de saison laborieux n’est-il pas préjudiciable au développement économique du club ?

Quand j’entends des partenaires me demander pourquoi les joueurs ne réagissent pas comme ce fut le cas après la défaite à domicile face à Istres, cela ne me fait pas plaisir. Maintenant, d’un point de vue économique, on ne veut pas stagner et on va de l’avant. On travaille par exemple sur le projet de devenir le club de l’agglomération plus encore que le club de Toulouse. Je travaille beaucoup sur ce dossier qui me tient à cœur.

Recueilli par Julien Carrère

(source : www.ladepeche.fr/)

Laisser un commentaire

 

SCARABE |
Aérobic Sportive |
coachdav |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog Infos du Bicross Club ...
| jebrach
| Manchester United 08/09