Galic : « Podgorica ? L’emblème du pays »

Posté par Bruno le 10 avril 2010

Galic : « Podgorica ? L’emblème du pays » dans Coupes d'Europe

L’œil posé par Zita Galic sur Podgorica, l’adversaire monténégrin de Metz en demi-finale de la Coupe d’Europe, profitera sans nul doute à la troupe dirigée par Bertrand François. Photo RL

Joueuse historique de Metz, Zita Galic livre son expertise sur Podgorica, l’adversaire monténégrin du club mosellan demain en Coupe des Coupes. La Serbe en profite pour égrener les secrets de l’école de l’ex-Yougoslavie.

De l’ex-Yougoslavie, la Serbe Zita Galic garde un souvenir amer, une blessure profonde qu’elle masque par un voile de pudeur légitime : «  Podgorica ? Vous savez, je n’ai plus trop le loisir de m’y rendre. Malheureusement, le Monténégro est un pays étranger ».

Pour autant, les frontières qui ont affranchi ce petit état en juin 2006 ne suffisent pas à contenir le rayonnement de son club phare, commercialement nommé Buducnost T-Mobile. « Podgorica, c’est l’emblème du pays. Cette formation dominait le championnat yougoslave dans les années 1980-1990 et par conséquent l’Europe », témoigne l’ancienne joueuse messine, elle aussi emblème du champion de France lorsqu’elle en portait les couleurs.

Demain au Monténégro, cadre de la demi-finale aller de la Coupe des Coupes, Metz, force émergente sur la scène européenne, va donc se heurter à une référence du handball mondial. Car, malgré le morcellement de la patrie de Tito, et en dépit de la fuite des capitaux qui a considérablement affaibli les fleurons du handball de l’ex-Yougoslavie, Podgorica se maintient toujours à un très haut niveau de compétitivité.

«  A l’exception de Popovic, la star de Viborg, la sélection monténégrine est exclusivement composée de joueuses issues de Buducnost. Metz s’apprête donc à rencontrer une équipe de niveau international », avertit Galic, désormais retirée à Ada, dans le nord de la Serbie.

Ada, son berceau, son club formateur, avec lequel l’ancien stratège dirigé par Olivier Krumbholz a goûté à l’ambiance volcanique de Podgorica : «  Personnellement, je n’ai jamais été sensible à la pression du public. Mais il est vrai que le tempérament dans les Balkans peut rendre l’atmosphère très chaude. Voire déstabiliser un adversaire peu habitué à une telle liesse populaire ».

Derrière le feu de la passion, Podgorica puisera dimanche soir dans ce savoir-faire typiquement yougoslave pour s’imposer. Zita Galic perce le mystère de ces prédispositions naturelles qui habitent ce peuple joueur : «  Dans nos pays, il y a une grande tradition en matière de sports collectifs. Il n’y a qu’à voir notre réussite en football, en basket, etc. Notre système scolaire favorise cette ascension. La moitié d’une journée d’école est consacrée à la pratique du sport, ce qui facilite l’éclosion de talents précoces ».

Il n’y a qu’a se référer à son propre exemple pour corroborer les dires de Zita Galic : la demi-centre n’avait que onze ans et demi lors de ses premières apparitions dans le championnat yougoslave et simplement dix-sept ans pour ses grands débuts en sélection nationale…

A bonne école

Buducnost T-Mobile a visiblement perpétué cette tradition, en témoigne la moyenne d’âge très basse (21 ans) de son équipe : «  Elles sont jeunes mais extrêmement talentueuses et mûres dans leur jeu. Pour avoir suivi la double confrontation avec Debrecen, je peux vous assurer qu’elles sont extrêmement performantes à domicile. Gabriella Kindl est impressionnante en défense, Bulatovic a un bras exceptionnel… »

Le public messin s’en rendra compte le 17 avril, date du match retour. Dans les travées des Arènes, peut-être apercevra-t-il Zita Galic, entourée d’Olivier et Corinne Krumbholz, ses amis. De Metz, la Serbe ne garde aucun souvenir amer, peut-être juste un brin de nostalgie…

Jean-Michel CAVALLI.

(source : www.republicain-lorrain.fr/)

Laisser un commentaire

 

SCARABE |
Aérobic Sportive |
coachdav |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog Infos du Bicross Club ...
| jebrach
| Manchester United 08/09