Coupe d’Europe EHF (8 e de finale aller)

Posté par Bruno le 6 octobre 2009

nimes3.jpg

Metz n’y était pas parvenu. De retour dans le Gard, hier soir très tard, les Nîmoises ont eu le temps d’y réfléchir.

Dominées dimanche par Nordstrand Oslo (32-30), elles n’avaient jamais encaissé autant de buts cette saison sur un match. Ça leur est tombé dessus lors de ce 32 e de finale aller de la Coupe EHF. Une compétition à laquelle le HBCN participait pour la première fois. En quatre matchs de championnat de D 1, ni Metz, le champion battu au Parnasse (17 buts encaissés), pas plus Le Havre, pourtant virulent dans sa salle (28), et encore moins Dijon (21) et Angoulême (25), ne dépassèrent la barre des trente buts inscrits.

Est-ce le contexte européen ? Et cette Coupe EHF à l’évidence plus relevée que la Challenge Cup que le HBCN a remportée pour la seconde fois au printemps ? Sur ce qu’ont montré les Norvégiennes, ce n’est pas certain… Pour mémoire, si on oublie Ferrara (Italie), Istil (Ukraine) et même Dijon la saison dernière, les Allemandes de Blomberg (23 buts marqués à l’aller chez elles) puis Thüringer (25 en finale retour) n’avaient pas infligé pareil camouflet aux Nîmoises.

En trente-trois sorties sur le Vieux Continent, jamais, là encore, Nîmes n’avait ramassé 32 fois le ballon dans ses cages. Pourtant, le club a croisé Nieuwegein (Pays-Bas), Ljubljana (Slovénie), Split (Croatie), Bucarest (Roumanie) ou encore Oslo. Qui, dans cette même Nordstrandhallen, n’avait marqué que 16 petits buts (la moitié !) lors du mémorable quart de finale retour de la City Cup de mars 1999.

Là où les Dudziak, Brici, Kirman, Daizé, Jover, Nervo, Boucoiran, Demangeon, Zucker, Pette, Monpierre et… Ilie, alors capitaine, avait signé la première performance européenne du HBCN. « Il nous a manqué une défense ! », confirme la coache qui, en l’absence de réception officielle (lire ci-contre), a revu à la vidéo le match dès dimanche soir. « Il nous faudra en offrir une bien plus combative au Parnasse. »

Certes, son groupe peut invoquer des circonstances atténuantes : « Sans « Maya » ni « Gigi » (Signate et Donguet, blessées et au repos jusqu’à la trêve, NDLR), notre marge de manoeuvre s’est réduite. Et les automatismes travaillés depuis le début de la saison dernière sont à refaire. »

Mais les valides présentes ont aussi pêché face à plus expérimentées qu’elles. « Sorlie-Lybekk (capitaine, pivot et ancienne internationale) est une valeur sûre. Elle porte le jeu d’Oslo (8 buts sur 11 tirs), ses partenaires la cherchent beaucoup (7 passes décisives transformées sur un total de 12 pour Nordstrand). Avec elle, c’est soit but soit penalty (3 provoqués avant sa sortie définitive à la 52 e ). Et face à Nilsen (37 ans et 18 arrêts en cages !), on a été naïves. Mais on réussit à marquer 30 buts tout de même. Donc, retrouvons notre défense et la qualification est possible… » « Il faut garder en mémoire nos cinq dernières minutes qui nous ont permis de recoller à deux buts », réclame Serge Julita. Le coach adjoint avait annoncé un match « à l’ancienne, avec l’Opinel entre les dents ! » « Ouais, ben là, il était rouillé… » Et le HBCN a failli dérouiller.

D’Oslo (Norvège), Laurent GUTTING
Photo archives Stéphane BARBIER

(source : Midi Libre ; www.nimes.maville.com)

Laisser un commentaire

 

SCARABE |
Aérobic Sportive |
coachdav |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog Infos du Bicross Club ...
| jebrach
| Manchester United 08/09