La France ira à Pékin

Posté par Bruno le 30 mars 2008

30/03/2008 - 17:00

La France ira à Pékin dans saison 2009-2010 428787-2846208-317-238

DPPI

L’équipe de France féminine s’est qualifiée pour les Jeux Olympiques grâce à sa large victoire sur le Congo (19-36) lors du dernier match de tournoi de qualification. Le handball féminin devient le premier sport collectif français à décrocher son billet pour Pékin.

L’équipe de France féminine est la première représentante d’un sport collectif tricolore à se qualifier pour les Jeux Olympiques de Pékin après sa victoire expéditive sur le Congo (36-19), lors de la dernière journée du tournoi qualificatif de Nîmes. Les Africaines, troisièmes de la Coupe d’Afrique des nations disputée en janvier, n’ont fait illusion que vingt minutes avant de prendre totalement l’eau, encaissant au passage un humiliant 16 à 0 entre la 21e et la 43e minute. Grâce à ce succès probant mais attendu, les Bleues participeront en août à leur troisième campagne olympique consécutive après celles de Sydney (6e) et Athènes (4e).

L’Angola étant la seule sélection africaine à pouvoir sérieusement rivaliser avec des adversaires européens, seul le match contre la Corée du Sud, qui s’est soldé par un résultat nul (25-25), constituait pour la France un véritable test. Etant donné le tableau du rendez-vous gardois (Corée du Sud, Côte d’Ivoire, Congo), la qualification des protégées d’Olivier Krumbholz ne relève pas vraiment de la surprise, ce qui explique sans doute une joie française plutôt contenue, dimanche, une fois le billet pour Pékin en poche.

« Devoir accompli »

« Je ne suis pas du tout blasée mais on a simplement l’impression d’avoir fait ce qu’on devait faire. Etre éliminées aujourd’hui, personne ne l’envisageait. On a le sentiment du devoir accompli, sans peut-être l’euphorie mais elle reviendra plus tard, peut-être pour une médaille aux Jeux », explique la pivot française Isabelle Wendling. L’après-JO sonnant la retraite internationale de plusieurs Tricolores, leur objectif est clairement de décrocher une médaille olympique, la seule à manquer à leur palmarès.

« Ca a une valeur symbolique très forte pour nous, parce qu’on sait très bien qu’il y a quelques filles qui vont finir sur les Jeux« , confirme Krumbholz. La médaille n’est pas une ambition forcément folle pour ses joueuses, même si des adversaires comme la Russie ou la Norvège leur sont potentiellement largement supérieures. Pour atteindre le podium, les Bleues devront faire valoir leurs habituelles qualités en défense et jeu rapide, largement mises à contribution ce week-end dans le Gard.

« Travailler l’attaque »

Car c’est une nouvelle fois en attaque placée que les hôtes du tournoi qualificatif olympique (TQO) se sont montrées les plus fragiles, avec un manque récurrent de fluidité collective, comblé par des performances individuelles. « Il faut continuer à travailler l’attaque. On a vu que Christine Vanparys revenait, qu’Alexandra Lacrabère avait beaucoup de qualités, elle est en gros progrès, note Krumbholz à propos de ses arrières. Mais on bafouille trop dans la ligne d’arrière. Nos arrières par moments sont trop lents alors que physiquement, ils sont pas mal ».

Rien de neuf, donc, sous le soleil des Françaises. A l’instar d’un Didier Dinart chez leurs homologues masculins, Isabelle Wendling est toujours l’indispensable poutre de la charnière défensive et l’arrière Sophie Herbrecht celle capable de débloquer les couacs récurrents des phases offensives. Certaines prestations, notamment celle de la jeune gardienne Amandine Leynaud, peuvent néanmoins se révéler intéressantes dans l’optique d’un podium olympique. Reste à les voir se confirmer dans un contexte d’oppositions répétées contre des adversaires de gros calibre.

FRANCE – CONGO : 36-19 (mi-temps: 19-9)

France :

Gardiennes de but : Nicolas (1/5), Leynaud (15/30)

Marqueuses : Kanto (2), Ayglon (5), Pecqueux-Rolland (3), Herbrecht (2), Wendling (1), Fiossonangaye (2), Dembelé (3), Vanparys (3), Tervel (6), Tounkara (4), Lacrabère (5)

Congo:

Gardiennes de but : Yende (2/29 arrêts), Okanatha (3/12)

Marqueuses : Mavoungou Tsahou (3), Ngoli Madzou (4), Donguet (2), Bassarila Ndona (2), Okoye Mbon Andomoin (5), A.P. Itoua Atsono (3 pen.)

AFP

(source : www.eurosport.fr)

Laisser un commentaire

 

SCARABE |
Aérobic Sportive |
coachdav |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog Infos du Bicross Club ...
| jebrach
| Manchester United 08/09